La vaccination, un sujet sous hautes tensions

Loin d’ambitionner d’être exhaustive sur la question, mais l’actualité m’impulsant à partager l’état de mes réflexions, je souhaite retranscrire ici quelques informations me semblant importantes afin de guider les choix des parents, des personnes, sur ce sujet pourtant si sérieux et grave, et malheureusement trop souvent expédié par le corps médical sans Conscience ni Liberté de parole ou de penser.

Ma fille a aujourd’hui 13 mois, et n’est toujours pas vaccinée. Non je ne suis pas une mère indigne ne me souciant pas de sa santé. Bien au contraire, c’est bien parce que je prends extrêmement à cœur sa santé, et même sa Vie, que je prends ce temps de réflexion et de retard par rapport au calendrier vaccinal officiel.

Je ne prétendrais pas ici faire le condensé de tous les arguments pour ou contre les vaccins, il y a de très bons ouvrages qui le font (je pense au livre « Qui aime bien, vaccine peu » qui me semble une référence introductive à la question, « la (bonne) santé des enfants non vaccinés », aux articles du Docteur Henri Joyeux), ainsi qu’un tas de ressources facilement accessibles sur le net (groupe « Info Vaccin Prevenar » sur facebook, sites : http://initiativecitoyenne.be, http://www.infovaccin.fr…) qui eux même redirigent sur d’autres ressources. Bref l’info est accessible et très diversifiée en termes de sources, de rapports scientifiques, de recommandations médicales, de bases légales pour que CELLES et CEUX QUI CHERCHENT LA VÉRITÉ accèdent à des informations utiles et nourrissant leur réflexion.

Pour ma part, ma seule volonté et intention est de partager ma propre réflexion dans l’espoir qu’elle encourage d’autres personnes déjà sensibilisées à poursuivre leur cheminement pour préserver leurs enfants, ou qu’elle donne l’envie à d’autres moins initiées de se renseigner pour se créer leur vision. Ma parole ici n’a pas valeur de vérité absolue, je ne rentrerais donc dans aucun débat pour ou contre, je délivre simplement ma vision des choses. Ceux qui en seront dérangés, pourront simplement passer leur chemin.

Après plusieurs années de recherche, de lectures, d’expériences avec le monde économique (lobby agricoles, agroalimentaires, pharmaceutiques,… ), j’en viens à avoir une réelle absence de confiance dans la vaccination, et également dans la volonté gouvernementale de protéger monsieur et madame tout le monde à travers sa législation. Je ne vise aucunement les bonnes intentions de certaines personnes, à divers niveaux, tant au niveau médical que gouvernemental. Mais je ne place aucunement une foi aveugle dans les décisions réglementaires (ici obligation de vacciner), ni dans les dires d’un médecin plus qu’un autre (mon médecin de famille prêchant par exemple l’importance de vacciner, alors qu’il n’a eu que quelques heures de formation sur les vaccins, et n’a depuis pas forcément fait de démarches supplémentaires pour se renseigner davantage, ou avoir d’autres discours que ceux des commerciaux des labo). Je suis également profondément choquée et indignée quand je découvre les témoignages tellement fréquents de parents ayant subi la colère, le manque d’informations voire même la menace de la part de médecin, généraliste, dans les hôpitaux ou en pmi. Non ce sujet n’est pas anodin, ce n’est pas simplement se demander quelle veste choisir en soldes, c’est un acte très fort sur le corps (système immunitaire, nerveux..) d’un enfant, et ce très jeune. Les parents, les personnes, ont le droit d’être correctement informés et de pouvoir échanger facilement et librement. Elles doivent connaître les réels risques et bénéfices ! Car il y a des risques suffisamment graves pour ne pas prendre cette décision de manière irréfléchie ou en totale confiance.

Personnellement, je n’ai d’abord aucunement confiance dans la réelle intention de préserver la vie de mon enfant de la part des fabricants des vaccins, ni du gouvernement (je partagerais dans des vidéos ma vision du monde, des institutions, qui explique cela..). Alors je n’ai de fait aucune confiance dans leurs produits. De plus, je vois trop de témoignages de parents (des faits, donc réels, vécus, malheureusement.. et non pas de simples chiffres ou résultats d’études sur des animaux. De vrais gens payant le prix d’un acte parfois très lourdement) dont les enfants ont eu des effets secondaires très graves à court terme (atteintes du système nerveux, autisme, handicap, voire décès..), et de manière générale les chiffres sont parlants sur la perturbation du système immunitaire (augmentation des allergies, maladies ORL, gastriques, alzeimer…) à vie. Car les vaccins sont bourrés de produits toxiques via les « adjuvants » (aluminum, mercure, phénoxyéthanol (éther de glycol), formaldéhyde (formol), phénylalanine, et des antibiotiques (néomycine, streptomycine, polymyxine B), … en plus d’être administrés de manière répétée et avec plusieurs souches en même temps, ce qui stimule exagérément un système immunitaire immature.

Et les bénéfices sont souvent discutables, hormis quelques cas particuliers (très bien expliqués dans la bibliographie). On peut aussi s’intéresser, se questionner et se documenter sur le risque réel des maladies contre lesquelles on vaccine (du tétanos qui n’est pas contagieux, de maladies réellement dangereuses pour un public plutôt agé, ou au contraire avant l’efficacité réelle du vaccin) et de l’efficacité même du vaccin…. Pour moi, cela est clair intellectuellement, et également dans mon âme et conscience, les vaccins sont plus un poids impactant à vie la santé de la personne qu’un acte bénéfique.

Je n’ai pas confiance non plus dans la promotion des vaccins de la part des médecins, je ne leur donne pas ce pouvoir sur ma vie ni celle de mon enfant. Ma propre expérience du monde médical, ainsi que tous les témoignages de parents ayant vécu des situations difficiles suite à la vaccination (absence de soutien et déresponsabilisation du médecin, de l’ordre des médecins, de la justice, du ministère…), me laissent présager qu’en cas de problème pour mon enfant, nous nous retrouverons seuls, avec nos yeux pour pleurer. De plus, en imposant de faits des vaccins avec 5-6 valences, cela rend difficile de prouver la responsabilité d’une des valences ou du vaccin, et donc d’accéder à une réparation des préjudices directement imputables à une vaccination obligatoire pratiquée dans les conditions mentionnées par les articles réglementaires.

cosmos19

D’ailleurs, quelques rappels réglementaires :

Car ce qu’il faut savoir, et qui est très peu rappelé aux parents (tous les jours j’entends ou lis des témoignages me le prouvant), et même lorsqu’ils le demandent (comment faire confiance à tant d’acteurs qui mentent ou omettent des informations délibérément ? qu’en conclure ?…) c’est qu’il n’y a que la vaccination anti-diphtérique, anti-tétanique, et anti-poliomyélitique, qui est obligatoire, ce qu’on appelle le « DTP ». Voilà quelques extraits des textes :

Article L3111-2 du Code de la Santé publique : « Les vaccinations antidiphtérique et antitétanique par l’anatoxine sont obligatoires, sauf contre-indication médicale reconnue ; elles doivent être pratiquées simultanément… » « La vaccination antidiphtérique prévue à l’article L. 3111-1 est pratiquée avant l’âge de dix-huit mois. » « La vaccination n’est complète qu’après une injection de rappel de 2 centimètres cubes pratiquée un an après la série des trois premières injections. »

Article L3111-3 du Code de la Santé publique : « La vaccination antipoliomyélitique est obligatoire, sauf contre-indication médicale reconnue, à l’âge et dans les conditions déterminées par décret en Conseil d’Etat, pris après avis de l’Académie nationale de médecine et du Haut Conseil de la santé publique. La vaccination antipoliomyélitique prévue à l’article L. 3111-3 comporte une première vaccination, pratiquée avant l’âge de dix-huit mois, et des rappels de vaccination terminés avant l’âge de treize ans. »

Arrêté du 19 mars 1965 relatif à la vaccination antipoliomyélitique obligatoire, Article 3 : « La première vaccination par le vaccin antipoliomyélitique inactivé comprend une série de trois injections sous-cutanées espacées d’un mois. » « Un sujet n’est réputé avoir satisfait à l’obligation vaccinale que s’il a reçu la première vaccination et le premier rappel de vaccination réglementaires. »

Les recommandations du HCSP de février 2015 prenant en compte les ruptures de stock des vaccins contenant l’antigène coqueluche (incitant notamment à vacciner les nourrissons avec le vaccin combiné hexavalent) et reprises par le Calendrier vaccinal du Ministère de la santé n’ont pas la moindre valeur légale.

Bilan des obligations légales :

  • Pour les vaccins antidiphtérique et antitétanique, l’âge limite est de 18 mois pour le début de la primovaccination, suivie du premier et seul rappel obligatoire un an après ;

  • Pour la vaccination antipoliomyélitique, la première vaccination par le vaccin inactivé comprend une série de trois injections sous-cutanées espacées d’un mois. Le premier rappel de vaccination par le vaccin inactivé comporte une injection sous-cutanée, faite un an après la vaccination initiale.

Or aujourd’hui, il est impossible de répondre strictement à cette obligation (qui d’ailleurs est un cas rare en Europe, avec l’Italie, seule la France impose encore des obligations vaccinales, avec un taux d’immunisation pas meilleur malgré cette réglementation), car il n’y a plus de vaccin anti-DTP en vente. On peut seulement trouver des cocktails de minimum 5 voire 6 valences sur lesquels il n’y a pas de recul (exemple : Infanrix Quinta avec DTP + coqueluche + Haemophilus influenzae type b, ou l’Infanrix Hexa avec l’hépatite B en plus), auxquels les médecins rajoutent allègrement du Prévenar (contre les pneumocoques), BCG, ROR.. et cela peut ainsi représenter près de 38 injections d’antigènes recommandées de la naissance à 6 ans, alors que de plus en plus de sonnettes d’alarmes sont tirées, y compris de la part du corps scientifique et médical, sur le lien avec le développement des maladies auto-immunes, du cancer, de la maladie d’Alzheimer et de la sclérose en plaques… et alors qu’en parallèle il y a tant à découvrir sur les réels soutiens à la santé, comme l’alimentation, l’hygiène de vie, la médecine quantique, le pouvoir de la pensée.. On peut également remettre en cause les bénéfices réels des vaccins, quand on observe l’impact davantage significatif de l’amélioration des conditions de vie et d’hygiène sur la réduction des épidémies et maladies (réductions fortes observées avant l’introduction des vaccins, ou dans des pays ayant moins vaccinés. Cf. Biblio ). Bref, il y a matière à cogiter !

Du côté de la biblio, hormis l’absence de vaccination, le minimum qui est suggéré par de nombreux médecins, professeurs, pédiatres .. est d’attendre au minimum 2 ans et de limiter à trois valences maximum en même temps (donc ici le DTP en réponse à la loi).

jaune2

Alors au final on fait quoi ? chacun son libre arbitre, moi personnellement je m’engage pour que l’information circule, auprès des parents, mais aussi des médecins, pharmaciens, et je soutiens toute initiative en ce sens. J’émets l’intention très très forte que la réglementation change pour permettre la liberté vaccinale. Et je suis l’actualité en cours qui me donne de l’espoir pour que cela évolue dans le sens de la Vie !

Et pour ma fille, en plus de l’allaiter (ce qui lui transmet des anticorps et stimule naturellement et en douceur son immunité), je cherche les solutions pour répondre si possible à la loi : attendre encore quelques mois en espérant que la Ministre de la Santé pousse enfin les laboratoires à fabriquer du DTP (et même sans aluminium ni mercure) ou être soutenue par notre médecin pour accéder à une version du DTP accessible par des chemins de commande particulier (kit DTVax®* + ImoVax Polio®, mais qui contient du mercure, de l’aluminium, du phénoxyéthanol (éther de glycol), formaldéhyde (formol), phénylalanine, et des antibiotiques (néomycine, streptomycine, polymyxine B) résidus de fabrication qui en contre-indiquent l’utilisation chez les personnes allergiques). Dans ce cas, si acte de vaccination il y aura, pour ses 18 mois, je veillerais à réduire les nuisances au maximum, en recourant à l’homéopathie en amont de la vaccination, pendant et après, à une cure d’anti oxydants, et en mettant en place un cataplasme d’argile dès que l’aiguille rentre dans la peau afin d’absorber le maximum de toxines. Et je chercherais d’autres solutions parallèles encore, et pourtant je ne serais pas sereine en ayant l’impression de jouer à la roulette russe.

Mais et si ces solutions ne sont pas possibles ? s’il n’y a qu’un vaccin disponible à 6 valences ? je ne risquerais pas la vie de mon enfant. Cette enfant qui aujourd’hui a 13 mois de bonne santé à son actif, mis à part quelques jours de nez qui coule et une petite otite de 2 jours liés aux poussées dentaires. .. Une petite fille pleine de vie, dont l’énergie de la vie coule librement en elle.

Je n’accepterais pas n’importe quoi, à n’importe quel prix. Je n’intoxiquerais pas ma fille dans l’indifférence et l’ignorance médicale et générale, pour des intérêts économiques et de pouvoir.

En mon Âme et Conscience je choisis la Vie, de préserver, de défendre la Vie !

A suivre…

Publicités

8 réflexions sur “La vaccination, un sujet sous hautes tensions

  1. kasia dit :

    Bonsoir merci pour votre article très complet moi j ‘ ai fait vacciné mon fils hier j ‘ ai repoussé au maximum il a 13 mois et 15jrs j ‘ ai mis un cataplasme d ‘ argile que j ‘ ai changé toutes les demi heure jusqu’au soir au début ne voulais que le dtp que j ‘ ai pût avoir le dtvax et imovax puis je me suis révisée car le dtvax contient du mercure et un taux d ‘ aluminium de folie pour une dose 1,5mg alors j ‘ ai choisi le moins pire le tetravac il est de nouveau disponible depuis fin septembre 2016 et ne contient que 0,3mg d ‘ aluminium bon la valance coqueluche mais c ‘ est le moins pire.Si ça peut aider d ‘ autres parents.Cordialement

    J'aime

    • Mélanie ° Onde de Vie dit :

      Bonjour Kasia! Merci pour votre retour d’expérience! En espérant que tout se soit bien passé pour votre fils? L’utilisation de cataplasme d’argile est en effet recommandé, c’est super d’y avoir pensé! cela peut être complété par l’homéopathie avant et après la vaccination également. C’est déjà une très bonne chose d’avoir attendu autant, mais je tiens seulement à rappeler que la norme légale actuellement est de 18 mois pour la première injection. Il est encore possible d’attendre encore quelques mois, et de se rapprocher des « 2 ans » sans vaccins préconisés par de nombreux médecins et professionnels de santé osant émettre un avis « différent » issu de leur expérience et regard critique neutre. Bonne route à vous!

      J'aime

      • kasia dit :

        Que mon commentaire soit de Deja où Kasia c ‘ est la même. C ‘ est moi et garantit qu’ en France la loi à changé tout les enfants doivent êtres vaccinés a la primo vaccination avant leurs 18mois. Sinon tribunal enfant maltraité ect. ….

        J'aime

  2. deja dit :

    Et déjà que je respecté pas le calendrier vaccinal donc risque d ‘ avoir les services sociaux sur le dos pour enfant maltraité car je vacciné pas en temps et en heure selon leurs calendriers vaccinales. Alors que j ‘ avais la lois pour moi.

    J'aime

  3. kasia dit :

    Oui donc avant la PRIMO vaccination pouvait être débuté à 18 mois mais plus maintenant elle doit être finit AVANT ses 18 mois!!!! IMPORTANT .SINON ENFANCE MALTRAITE TRIBUNAL! VOILÀ.

    J'aime

    • Mélanie ° Onde de Vie dit :

      Bonjour Kasia, Pas de soucis pour les commentaires différents. Les infos dont je tire mes sources sont le code de la santé publique, et les textes de loi de 1952, 64 et le décret de 65.
      Je suis aussi régulièrement les informations partagées par des lanceurs d’alerte (groupe Info Vaccin Prevenar), et reprend par exemple une partie d’un de leur texte explicatif ci-dessous :
      « La loi d’obligation pour le DTP exige uniquement la primo-vaccination qui comporte trois injections à un mois d’intervalle commencée avant 18 mois et un rappel un an après.
      Cela est précisé dans le décret et l’arrêté du 28 février 1952.
      En ce qui concerne la polio, la loi d’obligation date du 1er juillet 1964 et son décret d’application du 19 mars 1965. Celui-ci précise que la vaccination est obligatoire avant 18 mois et que les rappels doivent être terminés avant l’âge de 13 ans. Mais l’arrêté du même jour (articles 3 et 5) clarifie les choses : « Un sujet n’est réputé avoir satisfait à l’obligation que s’il a reçu la 1ère vaccination et le premier rappel réglementaire». Il n’y a donc bien qu’un seul rappel obligatoire qui est fait en même temps que les autres vaccins (Diph/ Téta) puisque aujourd’hui il n’y a plus que des vaccins multiples.
      DONC en résumé, seul le DTP est obligatoire à raison de 3 injections espacées d’un mois (mais ça peut être plus long pour diverses raisons, comme par exemple si l’enfant est malade), le tout COMMENCÉ avant ou à partir de 18 mois, et un rappel un an plus tard. »
      Voilà pour les sources de l’article et mon niveau de connaissance actuel. Je n’ai pas entendu parler de loi ou décret plus récent qui viennent modifier cette situation et ces délais. Pourriez vous nous préciser vos sources afin qu’on puisse comprendre ?
      Le calendrier vaccinal n’est pas calé sur la réglementation, il ne peut être utilisé contre les parents. Il y a des échanges intéressants sur ce sujet dans le groupe Vaccin Info Prevenar, et ce genre de menace de recours au tribunal pour enfant maltraité est inadmissible. Il y a aussi beaucoup de témoignages de parents qui dépassent le calendrier et la loi, et n’ont pas ces problèmes là même si ce n’est pas facile avec les crèches, écoles etc. Je pense sincèrement que si des menaces sont proférées sur des parents pour des délais de vaccination, il ne faut pas rester seul et se faire entourer pour se protéger! Enfin c’est un grand sujet, qui ne peut être abordé profondément en quelques lignes, et que chacun ressent selon ses propres possibilités et forces.
      Mais pour rester dans le premier sujet, j’aimerais connaître les sources et infos sur ce changement de loi, car je suis perplexe !
      Merci!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s